…pour tenter de gagner 500 € chez Machin truc Chouette !

Qui n’a jamais reçu ce genre de message, et pas forcément dans les indésirables ?

pièces

 

Avant de tenter votre chance, prenez le temps de lire cet article ! Il y a quelques petites astuces à étudier avant de cliquer ou de perdre son temps à remplir des champs :

  • Examinez l’adresse de l’envoyeur, surtout la 2ème partie, après @ ; ce sera sûrement un adresse du genre contact-newsletterxyz ou deal-quelque chose… Si ce n’est pas le cas et que vous ne retrouvez pas le nom de l’entreprise organisatrice, méfiez vous !
  • Regardez si c’est une « demande de confirmation ». Si c’est le cas et que vous n’êtes jamais allé sur le site en question, c’est un piège ! Ils vous donneront l’impression que vous avez déjà fait une opération chez eux, comme un concours, vous promettront de merveilleux lot,… Ils ne vous oublieront pas non plus avec leurs propositions commerciales plus ou moins farfelues.
  • Vérifiez que vous n’avez pas à renseigner vos informations bancaires ! Et oui, certains se font avoir en les entrants et se retrouvent avec un abonnement d’un an pour un magazine qu’ils ne lisent pas et qui va leur couter 50€ par mois !

Vous voulez quand même jouer ?

Vous pourrez essayer de jouer une fois pour voir. Il vous suffira d’écrire vos coordonnées.
Suivra probablement une longue liste de noms d’enseignes des plus variées (assurances pour vos animaux, cheminées de maisons de campagne, produits de beauté, aide à domicile…..) qui vous proposeront leurs services, avec votre consentement bien sûr, puisque vous devrez l’accepter ou non.
Pour finir, vous ne verrez surement pas la phrase écrite en tout petit vous prévenant qu’en jouant, vous acceptez les messages des partenaires. Vous la raterez, mais elle, elle ne vous ratera pas et vous serez inondés de publicités.

De grâce fuyez !

Pour commencer, ce sont des gains peu probables et surtout qui risquent de vous couter très cher à l’arrivée ! Ces lettres sont envoyées à des milliers de clients potentiels, vous n’êtes pas le seul.
Ensuite vous devrez chercher dans les fameuses newsletters, qui arriveront dès la semaine prochaine, la mention « se désabonner ». Elle se trouve en général en bas, mais parfois en haut, et est rarement visible au premier regard.

Note : Quand je dois lire mes mails, notamment à l’étranger en cyber café, à minutes tarifées, je peste contre ce volume de courrier inutile, parasite, qui noie les messages importants.

Donc, je me répète : fuyez ces annonces qui sentent le « bon plan organisé » !

Articles récents